Lutte contre le gaspillage alimentaire en Pays de la Loire

Lutte contre le gaspillage alimentaire en Pays de la Loire

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram

De nombreux articles sont parus dans la presse la semaine dernière à l'occasion de la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui avait lieu le 16/10.

Parmi eux, quatre ont retenu mon attention.

"Quels aliments peut-on manger au-delà des dates limites de consommation?"

Tout d'abord, et que l'on soit en Pays de la Loire ou partout ailleurs, un article du Huffpost prodigue de très bons conseils.

Sur la base de l'infographie ci-dessous (source http://infographies.agriculture.gouv.fr), il rappelle dans un premier temps la différence entre la date limite de consommation (DLC) et la fameuse mention "A consommer de préférence avant…".

Source http://infographies.agriculture.gouv.fr

Puis il dresse une liste, non exhaustive, de produits de consommation courante : quelles précautions prendre ? comment décider facilement si on peut les consommer après la date de péremption ou pas ?

Des rappels de bon sens et quelques astuces qui éviteront de remplir votre poubelle inutilement.

Voir l'article ici

Lutte contre le gaspillage alimentaire, une belle initiative nantaise

Un article de Pélerin, nous relate la journée de l'une de ses reporters auprès de membres de l'association DLC (Détournement Libre de Consommables).

Sur Facebook, l'association se décrit ainsi : "L'association DLC souhaite mettre en place un modèle permettant à tous ses adhérents de récupérer des invendus alimentaires et de les redistribuer [...]. Les adhérents peuvent ainsi trouver gratuitement des denrées alimentaires et permettent à un grand nombre de personnes d'en bénéficier [...]."

Je découvre l'association DLC grâce à cet article. Elle compte à l'heure actuelle plus de 2 700 membres et l'article de Pélerin, à lire ici reflète très concrètement une action de collecte et de redistribution. 

En savoir plus sur l'association : 

http://assodlc.wixsite.com/assodlc et https://www.facebook.com/groups/DLC.association/

Les établissements scolaires engagés dans la lutte au quotidien

"Le casse-tête d'un gestionnaire d'établissement scolaire" à Nantes

France Bleue Loire Océan nous emmène au Collège public Sophie Germain à Nantes.

A travers les réflexions et les analyses de la Chef-cuistot, d'élèves et de la Gestionnaire de l'établissement, la journaliste met en lumière les difficultés quotidiennes pour que les élèves acceptent de s'alimenter de manière équilibrée. Difficulté tenace malgré toutes les attentions et efforts des adultes qui les entourent.

Un des constats de l'article (à lire ici) porte sur le rôle de la culture et de l'éducation dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

Un projet pédagogique bien ancré

Le lycée de Beaupréau-en-Mauges est mis à l'honneur par Ouest France.  Comme l'explique le journal : "Depuis son ouverture en 2015, l’établissement mène des initiatives en faveur d’une restauration durable et de qualité". Le lycée privilégie par ailleurs un circuit court dans le choix de ses fournisseurs. 

Les habitudes sont très bien ancrées dans ce lycée. Elles font l'objet en interne d'un projet pédagogique très bien mis en valeur par l'article (à lire ici).

La gestionnaire de cet établissement, Frédérique Chezeau, est convaincue que :

"Si ça vient des adultes, sensibiliser les ados est difficile. Si ça vient des ados eux-mêmes, on a plus de chances"

gaspillage

Ces quelques exemples montent la diversité des actions menées au quotidien dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Cette journée nationale spécifique sur ce thème aura permis de les mettre en avant et espérons-le d'être une forte source d'inspiration pour beaucoup d'entre nous !

A bientôt !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram