Bouteilles : halte au plastique !

Bouteilles : halte au plastique !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram

La consommation mondiale de bouteilles d'eau a quasiment doublé ces dix dernières années : en 2007, la consommation mondiale d'eau embouteillée s'élevait à 212 milliards de litres et devrait atteindre 391 milliards de litres d'ici 2017 (Statista 2018 - Source : Nestlé; Zenith International; Euromonitor).

Une des tristes conséquences est la formation de véritables continents de plastique, comme l'explique cette vidéo de l'AFP :

Quelles alternatives ?

Je ne vais même pas vous parler du recyclage du plastique car, s'il est une réalité, le mieux serait de ne plus en consommer, pour qu'il ne s'en produise plus ! 

Intéressons-nous simplement à d'autres possibles pour transporter notre eau ! Et je parle dans cet article de l'eau du robinet, car le transport de l'eau (dans n'importe quelle bouteille) a des conséquences sur l'environnement et ... que c'est un autre et vaste sujet !

Bouteilles en verre

L'utilisation du verre semble être la solution la plus simple aujourd'hui. Dans notre quotidien, chacun peut facilement trouver une bouteille en verre (en récupération ou à l'achat). La problématique du poids du verre face au poids du plastique peut être un argument avancé si l'on se déplace à pied ou en vélo ; tout dépendra des efforts que l'on souhaite consacrer à cette cause. A bien y réfléchir, j'y vois un double avantage pour la santé : moins de plastique et (un peu) plus d'effort physique !

Le recyclage du verre

Dans son article "Pourquoi et comment recycler le verre?"  le site www.conglobe.com nous explique que "le verre [est] recyclable à 100 % et à l’infini, est inerte et préserve le goût originel des produits".

Après collecte et tri, le verre est porté à haute température pour être fusionné ; de nouvelles bouteilles sont créées à partir de cette matière en fusion. Tout simplement et indéfiniment...

En France, le taux de recyclage des bouteilles en verre atteignait quasiment 75% en 2015 (Source Ademe).

Le retour de la consigne ?

Bien que le recyclage du verre soit bien plus vertueux que la production de plastique (et tous les déchets qui en découlent), la consigne est une pratique qui serait encore plus préférable ! En effet, la consigne utilise bien moins d'énergie et d'eau que le recyclage.

Le Monde s'est d'ailleurs récemment interrogé sur Comment la consigne a disparu en France ? L'article met notamment en évidence l'importance du transport (distance entre le lieu de distribution et le lieu de conditionnement, mais aussi le poids des bouteilles et l'impact lié sur la pollution liée au transport). 

La pratique de la consigne sur un réseau de distribution locale semble donc être une excellente réponse unique à plusieurs problèmes !

On notera sur ce sujet le Prix de l'Economie Circulaire décerné en décembre 2017 à une startup Lilloise JEAN BOUTEILLE : un magnifique mariage entre le vrac et la consigne !

Voici la vidéo de JEAN BOUTEILLE pour promouvoir leur campagne de crowdfounding : 

Alors ? Prêts à passer aux bouteilles en verre ?

A bientôt !

Pour en savoir plus sur les circuits courts : http://jefaisletri.fr/circuit-court-economie-locale/

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Instagram